Stress et burn-out

Le stress et le burn-out sont des risques psychosociaux, qui, si rien n’est fait pour les prévenir, peuvent affecter la santé et avoir de nombreuses répercutions sur le plan économique. L’employeur tout comme le travailleur peuvent prendre des mesures pour combattre les situations stressantes.




Stress

Les gens éprouvent du stress lorsqu’ils perçoivent un déséquilibre entre ce qui leur est demandé et les moyens dont ils disposent pour répondre à ces attentes. Si cette situation devient chronique, elle peut entraîner des problèmes de santé.

La sensibilité au stress varie fortement d’une personne à l’autre. Il est également important de comprendre que, dans bien des cas, le stress au travail n’est pas uniquement lié à la fonction. Les diverses attentes des membres de la famille et des amis, les exigences que l’on s’impose à soi-même, l’énorme palette de choix possibles, le travail lui-même mais aussi la conciliation entre travail et vie privée jouent aussi un rôle déterminant.


Burn-out

Le burn-out est un état d’esprit négatif persistant qui se caractérise par de l’épuisement, un sentiment d’inefficacité, une démotivation et des comportements dysfonctionnels au travail.


Conséquences

Les travailleurs souffrant de stress ont souvent des problèmes d’insomnie, des troubles gastriques et intestinaux, une tension artérielle élevée, une moindre résistance aux infections,... Sur le plan psychique, les travailleurs stressés peuvent se montrer plus irritables, plus enclins à se torturer l’esprit, faire preuve d’anxiété, d’indécision, de distraction, etc. Le stress peut entraîner une diminution des performances et des erreurs plus fréquentes chez les travailleurs concernés.
Sur le plan physique, une personne atteinte de burn-out peut souffrir d’asthénie (affaiblissement généralisé de l’organisme), de troubles du sommeil, de manque d’énergie, de dysfonctionnements physiologiques tels que palpitations, troubles gastriques et intestinaux,… Sur le plan affectif et cognitif, des symptômes tels qu’un manque de motivation, de sentiment de contrôle et de compétence, une frustration, de l’anxiété, un manque d’estime de soi, d’idéalisme, de concentration, une humeur dépressive, etc. peuvent indiquer un burn-out. Le cynisme, l’indifférence, la réserve, la baisse de performance, l’absentéisme et l’agressivité sont des comportements qui peuvent être symptomatiques d’un burn-out.

Pour les entreprises, le surcoût par travailleur éprouvant des problèmes liés au stress serait d’au moins 3.750 euros par an. En outre, les travailleurs souffrant beaucoup du stress penseraient à quitter leur entreprise (à court ou à long terme) et à arrêter de travailler plus tôt. Le stress et le burn-out finissent par toucher également les travailleurs ‘en bonne santé’. En effet, le travail supplémentaire nécessaire pour réparer les erreurs, compenser la baisse de productivité, etc. les rend eux-mêmes plus vulnérables au stress ou au burn-out.


Causes

Les causes du stress au travail peuvent être classées en 5 catégories :

  • l’organisation du travail
  • le contenu du travail
  • les conditions de travail
  • les conditions de vie au travail
  • les relations au travail (relations interpersonnelles)

Quelques exemples :

- travail excessivement difficile et/ou temps insuffisant pour achever les tâches;
- demandes contradictoires et manque de précision quant au rôle du travailleur;
- inadéquation entre les exigences du poste et les compétences du travailleur;
- manque de participation dans la prise de décisions touchant le travailleur;
- travail isolé, surtout à des postes pouvant impliquer des contacts avec des clients agressifs;
- manque de soutien du management et des collègues;
- répartition inégale du travail, des rémunérations, des promotions et des opportunités de carrière;
- mauvaise communication, réorganisation mal accompagnée et insécurité de l’emploi;
- difficultés de conciliation entre vie privée et professionnelle.


Lutter contre le stress et le burn-out

Les entreprises ont tout intérêt à élaborer une bonne politique en matière de stress. Les employeurs sont d’ailleurs tenus de réaliser une analyse des risques psychosociaux. Ils doivent prendre des mesures pour prévenir les causes du stress sur lesquels ils peuvent avoir une influence. Cela implique entre autres que les travailleurs doivent se voir accorder suffisamment d’autonomie, de participation et de soutien.

Par ailleurs, les travailleurs et leur famille ou entourage immédiat peuvent aussi prendre des mesures pour réduire leur sensibilité au stress :

  • Ne pas chercher ou provoquer des situations stressantes
  • Adapter la situation à la base du stress
  • Si ce n’est pas possible, considérer la situation stressante selon un autre angle
  • Accepter certaines situations telles qu’elles sont
  • Prévoir du temps pour les loisirs et la détente
  • Vivre sainement.


En savoir plus

Sur le stress:
http://respectautravail.be/content/stress-2
Arrêté royal sur les risques psychosociaux: http://www.emploi.belgique.be/WorkArea/DownloadAsset.aspx?id=41477