Planification d’urgence


Les entreprises et organisations doivent tout mettre en œuvre pour prévenir les risques et les situations dangereuses. Lorsque, malgré tout, quelque chose tourne mal, il est important que chacun sache comment réagir. C’est à cela que sert la planification d’urgence.

Lire également :


Qu’est-ce qu’un plan d’urgence ?

La planification d’urgence est reprise dans un document: le plan d’urgence, qui énumère toutes les mesures prises par une organisation ou une entreprise pour limiter les conséquences d’accidents ou de catastrophes. Le plan d’urgence tient compte non seulement des risques propres aux activités de l’entreprise, mais aussi des moyens disponibles pour intervenir dans les situations d’urgence. Le plan d’urgence doit être tenu à jour afin de répondre à tout moment à la situation réelle sur le terrain.

Éléments

Le plan d’urgence détermine l’approche à tenir dans le cadre des situations d’urgence (scénarios, risques). Il indique les moyens disponibles et les procédures applicables et attribue les tâches et responsabilités. Le plan d’urgence est un document global, qui rassemble d’autres plans et documents, comme par exemple :

  • Le plan d’évacuation : ce plan est affiché à l’entrée de chaque bâtiment et à chaque niveau. Il comprend la division et la destination des locaux, les limites des compartiments et l’emplacement des sorties, sorties de secours et lieux de rassemblement.

  • Le dossier d’intervention : destiné aux services de secours publics, ce dossier comprend la liste des équipements de protection contre l’incendie et des informations sur les installations électriques, de même que toutes autres informations utiles pour les services de secours.

Plan d’urgence interne et externe

L’on distingue le plan d’urgence interne et externe. Le plan d’urgence interne décrit la manière de gérer une situation d’urgence sur le site même de l’entreprise. Le plan d’urgence externe comprend les dispositifs et mesures visant à empêcher que le monde extérieur (riverains de l’entreprise, environnement) ne subisse des dommages.
Le plan d’urgence interne doit tenir compte des plans d’urgence existants (plans des différentes autorités administratives, comme le plan d’urgence communal ou provincial) et s’y adapter.
Les entreprises appelées
entreprises Seveso ont certaines quantités de substances dangereuses sur leur terrain. Elles sont soumises à des prescriptions beaucoup plus strictes en matière de planification d’urgence.

Différentes phases

La manière d’aborder l’intervention dépend de la nature et de la gravité de l’incident. Le déroulement est subdivisé en plusieurs phases (généralement cinq) consécutives :

  • Alerte : la personne qui constate une situation d’urgence doit le signaler aussi vite que possible. Des procédures claires, connues de tous, doivent définir la personne à alerter et la manière de le faire. L’alerte peut également être donnée par un système électronique (par ex. un système de détection d’incendie qui alerte le réceptionniste).

  • Annonce : la personne alertée signale à son tour la situation d’urgence à la personne ou à l’instance compétente pour l’organisation de l’intervention. Suivant la nature et l’ampleur de la situation d’urgence, il peut s’agir d’une simple annonce interne ou d’un appel aux services de secours externes.

  • Mesures : selon la gravité et l’ampleur de la situation d’urgence, les mesures planifiées doivent être appliquées. Ces mesures peuvent comprendre l’évacuation, l’extinction, la sécurisation des installations, l’avertissement de personnes externes concernées,…
    Les différentes mesures décrivent également les attentes précises. La procédure d’évacuation mentionne par exemple le signal d’évacuation. Ce signal indique que les travailleurs doivent évacuer le lieu de travail et se diriger vers les lieux de rassemblement.

  • Clôture ou fin : la situation d’urgence se termine par un retour à la situation normale de l’entreprise. La manière de procéder est décrite dans le plan d’urgence de l’entreprise.

  • Phase post-opérationnelle : la fin de l’incident ne veut pas dire que tout est terminé. Des mesures post-opérationnelles sont requises: analyse de l’incident, communication,…

Exercices et information

Si une situation d’urgence se présente, un plan d’urgence n’a de sens que si tout le monde sait effectivement ce qu’il a à faire. C’est pourquoi la formation, l’information et les exercices d’urgence et d’évacuation sont essentiels. Un exercice d’évacuation annuel est d’ailleurs obligatoire (voir Évacuation ). Tous les travailleurs doivent en outre recevoir dès l’accueil toutes les informations pertinentes du plan d’urgence, afin qu’ils sachent ce qu’ils doivent faire en cas de situation d’urgence. De même, tous les travailleurs temporaires, intérimaires et travailleurs de tiers présents dans l’entreprise doivent être informés des règles relatives à la sécurité et aux situations d’urgence.

En savoir plus :
Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale: Plan d'urgence