Travail sur écran

Nombreux sont les travailleurs qui passent la majeure partie de la journée assis devant un écran. Ce travail très statique, qui ne permet souvent pas d’étendre suffisamment les jambes et implique des mouvements répétitifs des mains et des poignets, réunit toutes les conditions d’apparition des douleurs musculo-squelettiques. Les travailleurs sur écran se plaignent aussi fréquemment de fatigue oculaire et de maux de tête. Un poste de travail bien aménagé peut soulager considérablement leurs maux.


Lire aussi :


Problèmes de santé

Les problèmes de santé des personnes travaillant sur écran peuvent être scindés en deux groupes: les travailleurs sur écran se plaignent essentiellement d’avoir les yeux larmoyants, une vision trouble et des maux de tête ou souffrent plutôt de problèmes ergonomiques (douleurs au niveau de la nuque, des épaules, du bas du dos et des poignets).
Les problèmes sont proportionnels au temps passé devant l’écran. Une mauvaise position et des reflets sur l’écran sont des facteurs aggravants.


Écran

L’écran doit être bien réglé: affichage suffisamment net, caractères suffisamment grands, de préférence caractères noirs sur fond blanc,… Une bonne position de l’écran permet d’éviter les douleurs à la nuque.

Quelques principes de base :

  • Positionnez l’écran bien en face de vous afin de ne pas devoir tourner la tête;
  • Placez l’écran à une distance de 50 à 70 cm de vos yeux;
  • Le centre de l’écran doit former un angle de 15 à 20° sous l’axe horizontal du regard;
  • Il doit y avoir de préférence un espace de 2 mètres derrière votre écran;
  • Faites en sorte que la lumière du soleil ne puisse pas se réfléchir sur l’écran. Pour éviter les reflets, placez l’écran perpendiculairement à la fenêtre ou utilisez un pare-soleil.


Clavier et souris

Un bon clavier répond aux exigences suivantes :

  • Indépendant de l’écran;
  • Facile à déplacer;
  • Position: à quelques centimètres du bord du bureau afin qu’il y ait de l’espace pour poser les poignets;
  • Stable (ne glisse pas sur le plan de travail);
  • Inclinaison réglable;
  • Couleur matte (antireflets);
  • Touches suffisamment grandes (entre 12 et 15 mm de large) et pavé numérique séparé;


La souris doit épouser la forme de la main et permettre de garder le poignet dans une position naturelle et confortable. Elle doit être aussi plate que possible (max. 4 cm de haut) et sans fil ou avec un câble assez long.


Chaise et bureau

Les dimensions de la table varient en fonction des tâches à effectuer, mais il est généralement possible de limiter la profondeur de la table à 80 - 100 cm (à condition d’utiliser un écran plat). La hauteur de la table dépend de la taille du travailleur. La hauteur du bureau est bien ajustée si les avant-bras (épaules relâchées) peuvent reposer à plat sur le plan de travail. Les personnes de petite taille travaillant à un plan de travail non réglable en hauteur peuvent utiliser un repose-pieds.
La chaise doit offrir plusieurs possibilités de réglage afin de pouvoir être adaptée à la taille du travailleur. Une bonne chaise de bureau soutient l’ensemble du dos. Son assise se situe à environ 50 cm du sol. Le dossier doit être réglable vers l’avant et vers l’arrière. Les accoudoirs de la chaise de bureau doivent être positionnés de manière à ce que les coudes forment un angle droit.


Et les ordinateurs portables ?

Il n’est pas facile de travailler de manière ergonomique sur un ordinateur portable, où clavier et écran sont indissociablement liés. Si vous devez travailler pendant une longue période, pensez à utiliser une souris et un clavier séparés. L’ordinateur peut alors être placé sur un support réglable prévu à cet effet.


Organisation du travail

Une bonne organisation du travail permet de prévenir de nombreux problèmes et de limiter considérablement le risque de contrainte physique et mentale.

  • Les travailleurs sur écran doivent prendre régulièrement de petites pauses afin de pouvoir étendre leurs jambes, reposer leurs yeux et éventuellement faire quelques étirements;
  • Faire appel à de la main d’œuvre supplémentaire permet d’éviter les surcharges de travail excessives en périodes de pic;
  • Il vaut mieux laisser autant que possible les travailleurs sur écran déterminer eux-mêmes leur méthode et rythme de travail. Incitez-les à changer régulièrement de tâche.


Autres points à considérer

  • En cas d’éclairage artificiel, une bonne répartition de la lumière et de bons facteurs de réflexion sont nécessaires. Les réglettes à lamelles, p.ex. répartissent bien la lumière des néons et font en sorte que qu’elle ne tombe pas directement sur le poste de travail.
  • La climatisation est un sujet délicat dans de nombreux bureaux. En effet, les personnes qui restent assises sans bouger sont plus sensibles aux courants d’air.
  • Les espaces ouverts peuvent être bruyants. Si le choix des matériaux n’a pas été suffisamment judicieux lors de l’aménagement, il est toujours possible de trouver un arrangement et d’installer éventuellement des écrans acoustiques.

En savoir plus

La rubrique L'ergonomie et le travail sur écran sur le site de Beswic.